« S’inspirer du vivant : le biomimétisme de Léonard de Vinci à nos jours » s’invite dans la Cité idéale de Léonard !

Partager sur

Dans le cadre de l’année 2019 « Viva Leonardo Da Vinci – 500 ans de Renaissance(S] en Centre-Val de Loire », la ville de Romorantin-Lanthenay et le musée de Sologne, en partenariat avec Pascal Brioist et Artes Mechanicae, organisent l’exposition « S’inspirer du vivant : le biomimétisme de Léonard de Vinci à nos jours » qui se tiendra à la Fabrique Normant du 1er juillet au 31 août 2019.


Le Biomimétisme de Léonard de Vinci à nos jours !

La Renaissance est une source d’inspiration extraordinaire pour les technologies et innovations d’aujourd’hui. L’exposition exceptionnelle « S’inspirer du vivant : le biomimétisme de Léonard de Vinci à nos jours » met à l’honneur le biomimétisme, discipline chère à Léonard, qui place la nature et son observation comme base des travaux et techniques innovantes.

Sous le double commissariat de Pascal Brioist – professeur d’histoire moderne à l’Université François Rabelais de Tours et membre du Centre d’Études Supérieures de la Renaissances (CESR) – et de Martine Vallon – directrice du musée de Sologne et directrice du patrimoine de la ville de Romorantin-Lanthenay –, l’exposition « S’inspirer du vivant : le biomimétisme de Léonard de Vinci à nos jours » met en lumière les travaux de Léonard de Vinci s’inspirant du biomimétisme et replace cette discipline dans la technologie contemporaine.

Léonard de Vinci, génie universel et 1er chercheur biomimétique

Sciences des matériaux, locomotion bio-inspirée, robotique…le Biomimétisme regroupe toutes les ingénieries inspirées du vivant. Il s’agit de regarder la nature pour résoudre un problème, car si elle a rencontré la même difficulté, elle a certainement trouvé une solution.

« Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur » disait Léonard.

Léonard, le génie, regardait la nature, l’ingénieur, comme lui avait suggéré son grand-père avec son célèbre conseil « Po l’occhio ». C’est en suivant ce conseil qu’il observe la nature, et notamment les oiseaux et l’anatomie de leurs ailes. Il créera ainsi l’ornithoptère, à retrouver notamment tout au long du parcours d’exposition, parmi la soucoupe à quatre ailes et le lion mécanique ; mais aussi d’œuvres plus contemporaines de rêveurs tels que Theo Jansen (inventeur d’un bestiaire éolien), François Schuiten (auteur de la série BD des Cités Obscures) et François Delarozière (Compagnie la Machine, éléphant géant de Nantes et minotaure de Toulouse).

Toutes les informations sur le site : http://www.romorantin.com/exposition-sinspirer-vivant/ (nouvelle fenêtre)

Plus d'actualités

Newsletter

suivez-nous sur :

Fermer