Culture

Art

Land art

Art conceptuel

Art in situ

Installation

Le Labyrinthe de Zone i

Du 21/09/2019 au 27/10/2019
Le Moulin de la Fontaine, 41100 Thoré-la-Rochette, France

Partager sur

Où nous mène un labyrinthe ? Ou plutôt, quelles rencontres y fait-on ? Dans l’esprit humaniste de la Renaissance, le labyrinthe mène à la découverte de soi même, dressant un parcours imprévu dont on sort changé, métamorphosé. Pour un artiste, la perte de repères provoquée par ce dédale omniprésent permet de consacrer entièrement le visiteur à la réception de l’œuvre artistique, il en devient presque l’acteur. Pour Zone i, nouvel espace dédié à l'image et l'environnement dans le Loir et Cher, une nouvelle possibilité émane du labyrinthe : celle de reboiser un champ d’un hectare en croisant deux résidences d’artistes à une offre de médiation culturelle.

Image de soi et Land Art, une première résidence de Jean-Philipe Mauchien.

La première période du labyrinthe s’étend de juillet à septembre 2019 et se consacre à sa construction par l’artiste vendômois Jean-Philippe Mauchien, pour qui l’intégration de la biodiversité à l’oeuvre artistique est un tenant du processus créatif. Pour concevoir le parcours du labyrinthe, il utilise d’anciens matériaux récupérés à échelle locale : portes, fenêtres, miroirs… Chaque élément vient multiplier les directions possibles du parcours, comme si le cheminement du labyrinthe n’était qu’une succession de raccourcis et de reflets menant de fil en aiguille à la rencontre avec soi-même.

L’oeuvre se construisant dans une dynamique Land Art, libre cours est donné à la nature pour qu’elle structure le chemin et les parois selon sa croissance et les conséquences du temps. Lors de l’inauguration du labyrinthe le 15 septembre 2019, une grande partie de cette fresque-miroir aura connu une transformation radicale opérée par le climat durant l’été.

Jusqu’à la fin octobre, le labyrinthe sera ouvert au public tous les vendredis, samedis et dimanches, de 10h à 18h.

Image de l’autre et archives photographiques, une seconde résidence de Catherine Poncin

Reçue en résidence pour la seconde saison du projet Labyrinthe en 2020, l’artiste Catherine Poncin crée un parcours d’images historiques issues des archives départementales et des albums des habitants aux environs de Zone i. Le cheminement vers la rencontre avec soimême est désormais adjoint d’un parcours d’histoires et de portraits juxtaposant les reflets du visiteur. L’artiste vient renforcer le sentiment de quête et d’identité en ajoutant des récits multiples à la structure du parcours initial.

Un programme pédagogique

Parallèle aux périodes d’exposition, une ouverture est proposée auprès du public du territoire vendômois pour un programme pédagogique autour du concept de labyrinthe, de l’image de soi et du processus de création évolutif puisant ses ressources dans un environnement local.

Informations

pratiques

Téléphone

02 54 72 96 73

Plus d'actualités

Newsletter

suivez-nous sur :

Fermer