Culture

Art

Histoire

Renaissance

Inauguration de la décoration de l’entrée du chemin touristique et concert

Du 15/06/2019 au 30/09/2019
45500 Gien, France

Partager sur

Grande peinture murale créée au printemps 2019 ,

Du 15 au 18 juin 1940, le centre-ville de Gien est presque totalement détruit. On dénombre plus de 2000 sinistrés et plus de 600 habitations et monuments détruits. La « Renaissance de Gien » ne commencera à voir le jour qu’après-guerre.

Le chemin touristique relie dans les nouveaux plans le centre-ville au château d’Anne de Beaujeu, 1er des châteaux de la Loire.

Pour en visualiser l’entrée l’architecte Henri Laborie demande en 1956 au peintre André Trébuchet d’imaginer une oeuvre à réaliser en faïence de Gien. Plusieurs esquisses sont proposées mais elles restent à l’état de projet en raison de la mort prématurée du peintre

le projet d’origine de réaliser en faïence de Gien. est aujourd’hui repris ; il sera réalisé a fresco, à partir de l’une des esquisses d’André Trébuchet (1956) par le peintre Frédéric Gardinier.

– Inauguration publique officielle le dimanche 16 juin 2019 à 17h00

-Concert devant l’entrée du chemin touristique par le groupe de jazz « Les Têtes de l’Art » – standards des années 50- concert tout public, gratuit

– Exposition « 1940-1960 : Une ville renaît / Gien aux temps de la Reconstruction » du 16 juin au 15 septembre 2019

Gien a été considérée comme un  « joyau de la Reconstruction ». 10 panneaux en retracent les étapes depuis les premiers bombardements de juin 1940 jusqu’en 1959, année de la fin de mandature du Dr Dézarnaulds, figure de cette reconstruction.

Plus d'actualités

Newsletter

suivez-nous sur :

Fermer