Changement climatique et nouveaux continents : une exposition tisse des liens surprenants entre Renaissance et période actuelle

Partager sur

Tisser des parallèles entre la Renaissance et l’ère actuelle

Du 4 avril au 24 novembre 2019, le Muséum d’histoire naturelle de Bourges proposera « Bouteilles à la mer / Message in bottle », une exposition inattendue qui crée un double parallèle entre la Renaissance et le monde d’aujourd’hui.

Les deux périodes sont en effet marquées par une variation climatique : le « petit âge glaciaire » de la Renaissance (1) et le changement climatique actuel. Autre point commun : l’émergence de nouveaux territoires. Au XVe siècle, les Amériques étaient découvertes et, 500 ans plus tard, c’est malheureusement un « continent de plastique » (2) qui émerge dans le Pacifique…

Pour mettre en scène ces similitudes, tout en s’inscrivant à la fois dans l’année « Renaissance(s) Viva Da Vinci 2019 » et celle des langues autochtones de l’UNESCO, le conservateur du Muséum, Sébastien Minchin, a invité deux artistes : Georges Nuku et Mathieu Letessier. « George Nuku est un artiste Maori de Nouvelle-Zélande, un territoire inconnu en occident durant la Renaissance, aujourd’hui directement impacté par les déchets de plastiques venus d’occident. Sculpteur de renommée internationale, il travaille aussi depuis longtemps sur les sujets environnementaux, utilisant des matériaux comme le polystyrène et le plastique.

Mathieu Letessier est quant à lui un peintre français, qui a fait les Arts Déco à Paris. S’appuyant sur leurs parcours différents, les deux artistes vont associer leur histoire, leur culture et leurs techniques, dans une exposition à la scénographie remarquable », raconte Sébastien Minchin.

Une nouvelle vision du Muséum

L’exposition témoigne aussi de la volonté de Sébastien Minchin de faire du Muséum de Bourges, qu’il dirige depuis début 2018, un lieu durable et responsable. « Le Muséum ne doit pas être un simple lieu de conservation et de présentation de collections. Il doit présenter des projets ancrés dans le temps et dans une logique de développement durable, mélanger les disciplines : histoire, science, problématiques économiques et sociales, etc. Surtout, chaque projet doit prendre ses responsabilités » insiste Sébastien Minchin.

En nous interpellant sur les problématiques des peuples autochtones, des réfugiés climatiques ou de la pollution venue des pays occidentaux, l’exposition illustre ce mélange des genres, et prouve que le Muséum peut aborder des sujets de société.

L’exposition, conçue en partenariat avec L’École Nationale Supérieure d’Art de Bourges, s’accompagnera de conférences, rencontres, ateliers… Des évènements à ne manquer sous aucun prétexte !

www.vivadavinci2019.fr/evenements/exposition-bouteille-a-la-mer-message-in-a-bottle-changement-climatique-et-nouveaux-continents (nouvelle fenêtre)

1. Du XVe au XIXe siècle, la température moyenne a baissé de 2 °C : une variation qui a eu un réel impact sur le quotidien, l’agriculture, la végétation…

2. Le continent de plastique, ou trash vortex, est une immense zone où les déchets de plastiques ont été concentrés par les courants marins, dans le Pacifique.

Plus d'actualités

Newsletter

suivez-nous sur :

Fermer