L’effigie funéraire de Catherine de Médicis, un retour aux sources émouvant.

Partager sur

Prêtée exceptionnellement par le musée du Louvre dans le cadre des 500 ans de Renaissance(S] en Centre-Val de Loire, cette œuvre de Girolamo della Robbia, commandée par Catherine de Médicis vers 1550 au sculpteur florentin devait intégrer avec celle de son époux le roi Henri 3 le tombeau familial à la basilique Saint Denis, nécropole des rois de France. Cette œuvre est restée inachevée et même abandonnée en 1566 par le maître sculpteur pour des raisons inexpliquées. Problèmes techniques avec le marbre ou rendu trop réaliste et non satisfaisant aux yeux de la reine, le doute persiste encore. Cette effigie retrouve pour quelques mois, l’endroit où sa commanditaire a vécu et où elle y est décédée en 1589 tel un signe du destin.

Le corps d’une reine, l’effigie funéraire de Catherine de Médicis, Une exposition à découvrir au château de Blois jusqu’au 1er mars 2020

Plus d'actualités

Newsletter

suivez-nous sur :

Fermer