Transpalette à Bourges

Partager sur

Implantée sur un ancien site industriel, “L’usine Leiseing” (1930), rebaptisé Friche culturelle L’antre-peaux, Emmetrop balaye de nombreux champs artistiques : art contemporain, musiques actuelles et expérimentales, cultures urbaines, théâtre et arts de la rue.

Transpalette à Bourges

 

Elle gère sur la friche un espace d’art contemporain (Le Transpalette), un lieu de diffusion (Le Nadir), et des studios de répétitions (l’Usina-Son). Avec pour objectif la promotion de la création contemporaine à partir d’une action ouverte, décloisonnée, décalibrée pour créer de nouveaux rapports entre arts, territoires et populations, l’association prône la démocratisation de la culture et la démarginalisation des cultures jeunes pour rendre la création accessible au plus grand nombre.

Lieu d’exposition et laboratoire d’expérimentations artistiques dédié à l’art contemporain, le Transpalette propose, depuis 1997, de confronter les données architecturales d’un lieu au patrimoine industriel fort avec le travail d’artistes contemporains, de permettre la rencontre entre problématiques spatiales et questionnements d’un ou plusieurs plasticiens en résidence. Dans le cadre d’une réhabilitation intégrale et d’une extension, la deuxième phase du chantier de la friche culturelle L’Antre-peaux s’est poursuivie en 12015 pour présenter des artistes émergents de la scène française mais aussi des internationaux tout en maintenant un partenariat inédit avec le FRAC Centre-Val de Loire et une collaboration étroite avec les écoles de la région.

Plus d'actualités

Newsletter

suivez-nous sur :

Fermer